Louer à un particulier ou à un professionnel: quelle différence?

By | 1 mai 2020

Si vous mettez votre bien immobilier en location, vous percevrez un revenu immobilier.

La taxation en votre chef sera différente selon que vous louez le bien à une personne qui l’affecte à des fins privées (habitation), ou à des fins professionnelles.

Quelle différence cela engendre-t-il pour vous et comment comparer les deux possibilités?

Prenons d'abord le cas plus fréquent de la location à un particulier.

Supposons un bien immobilier avec un revenu cadastral de 1529 euros.

Le revenu immobilier du propriétaire sera égal au revenu cadastral indexé multiplié par 1,4.

Soit 1.529 x 1,8491 (coefficient 2020) x 1,4 = 3.958 euros

Ce revenu s’ajoute à la base imposable du propriétaire et représente donc un impôt maximal de 1.979 euros (hors additionels communaux) et ce peu importe le montant du loyer.

Prenons à présent le cas de la location à un professionnel

Dans ce cas, le montant du loyer va avoir un impact sur la taxation.

Supposons à nouveau un RC de 1529 euros et un loyer de 1.000 euros par mois.

Le revenu immobilier du propriétaire sera égal au revenu généré, soit 12.000 euros diminué de 40% de frais, donc 4.800 euros mais limité à 1529 x 2/3 x 4,57 (coefficient de revalorisation exercice 2020) = 4.658.

Le revenu immobilier est donc égal à 12.000 – 4.658 = 7342 euros

Ce revenu s’ajoute à la base imposable du propriétaire et représente donc un impôt maximal de 3.671 euros (hors additionels communaux).

Vu l’excédent d’impôt généré par la mise en location à un professionnel, 3.671-1.979 = 1692 euros, le propriétaire pourrait avoir un avantage à louer à un particulier si le loyer s’élève à au moins 859 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *